Small nick 01

Jérôme BENBIHI

Transformation digitale : comment s’adapter ?

 

 images/Sabine_D/580_transformation_digitale.jpg
Jérôme BENBIHI - CEO ADENIS 

 

La transformation digitale est partout. Dans notre vie professionnelle comme dans notre vie personnelle, nos modes de consommation et de communication sont chaque jour impactés par la révolution numérique. Face à tous ces changements, que faire ? Comment réagir ? Et comment s’adapter au « tout numérique » ? Faisons le point ensemble…

1 – En tant que consommateur

La révolution numérique n’a pas touchée que le monde du travail. Elle est également entrée chez nous. Alors il a fallu que le consommateur s’adapte, évolue et modifie ses modes de consommation. Bien évidemment la mutation s’est amorcée avec l’apparition d’internet, mais elle se poursuit aujourd’hui avec l’émergence de nouvelles technologies telles que la réalité virtuelle, la réalité augmentée ou encore l’univers de la robotique et de l’intelligence artificielle.
Toutes ces nouvelles technologies vont de pair avec la transformation digitale. Elles sont à l’origine des nouveaux services et produits de demain. Et c’est précisément la raison pour laquelle elles nous concernent tous. Non seulement elles ont envahi notre quotidien mais elles ont par la même occasion fait naître de nouveaux besoins et donc, de nouveaux modes de consommation : à commencer par le succès grandissant des services de location.

Place à la location !

Les nouveaux produits se développent les uns après les autres à un rythme effrayant. Pour suivre cette cadence et être toujours à la pointe, les consommateurs veulent toujours avoir le dernier modèle et la dernière version de chaque produit, qu’il s’agisse du dernier modèle de smartphone ou bien encore du tout nouveau gadget connecté. Un nouveau besoin qui a fait naître un nouveau mode de consommation : celui de louer plutôt que d’acheter.
De nombreuses entreprises surfent sur cette vague de la location et proposent un éventail de prestations. Des appareils électroménagers à la télévision, en passant par l’ordinateur, aujourd’hui tout se loue. Et c’est un bon moyen d’être toujours à la pointe puisqu’on peut renouveler chaque appareil dès l’apparition d’un nouveau modèle ou d’une nouvelle version. Géants de l’électroménager ou de la téléphonie : tout le monde s’y est mis.
Du côté de l’industrie automobile, les Locations Longue Durée (LLD) ont le vent en poupe chez les particuliers, comme chez les professionnels. Selon un récent sondage, au 4e trimestre 2017, les LLD étaient en progression de 7,2 % par rapport au 4e trimestre 2016.
Enfin, le site Airbnb, service de location de logements entre particuliers, a soufflé cet été sa 10e bougie en enregistrant un nouveau record d’activité.
Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes :
- 60 millions d’arrivées de voyageurs dans le monde,
- 6 millions d’arrivées de voyageurs en France,
- et 7 millions d’arrivées de voyageurs français dans le monde.
Pourquoi un tel succès ? Eh bien, là encore, à cause de la transformation digitale et plus précisément de la DATA. En effet, toutes les données que nous échangeons chaque jour sur internet, via des formulaires ou autres, sont réutilisées par les fabricants, les constructeurs et les marques qui traduisent à partir de ces données les nouveaux besoins des consommateurs.
Et oui ! Force est de constater que les nouveaux modes de consommation offerts par les entreprises ne sont que le fruit des souhaits que nous exprimons indirectement à travers un ensemble de données que nous délivrons chaque jour en ligne.

2 – En tant que collaborateur

La transformation digitale qui a touché les entreprises a, de fait, bien évidemment, touchée les collaborateurs. Il a donc fallu créer en entreprise une véritable culture du digital afin que l’ensemble des salariés puissent s’en imprégner et revoir ses méthodes de travail en ce sens.

Place à la formation !

La transformation digitale implique plusieurs étapes clés pour réussir la mutation. Or, pour se préparer à entrer de plein pied dans l’ère du tout digital et faire face aux nouveaux besoins des clients, les entreprises doivent en tout premier lieu former leurs collaborateurs.
Il existe 4 méthodes d’apprentissage en interne :
- 70% des entreprises choisissent les formations dédiées,
- 69 % préfèrent les groupes de travail internes,
- 28% organisent des conférences d’experts,
- Et 19% optent pour les discussions en ligne.
Mais tous les collaborateurs n’ont pas tous les mêmes attentes en matière de formations. On peut par exemple à ce propos soulever le problème de décalage de générations. En effet, dans une seule et même entreprise, se côtoient des salariées de toute génération qui sont plus ou moins à l’aise avec les nouvelles technologies et ont donc plus ou moins besoin de formations.
En d’autres termes, c’est le management en interne qui doit s’adapter. Bien connaitre ses collaborateurs et leurs attentes est une nécessité qui implique de bien connaître les différentes générations qui travaillent ensemble.

3 – Générations X, Y, Z : les générations se suivent et ne se ressemblent pas !

Comme nous avons pu le voir, nous sommes bel et bien tous concernés par la transformation digitale, autant en tant que collaborateurs via nos méthodes de travail, qu’en tant que consommateurs via nos modes de consommation.
Toutefois, chacun de nous appartient à une génération différente. Ces 40 dernières années, l’informatique est entré, petit à petit, et, de plus en plus, dans les entreprises et dans les foyers. Décennie après décennie, l’ordinateur jadis posé sur nos bureaux est devenu aujourd’hui un outil de poche pour les nouvelles générations. Les smartphones et les tablettes sont devenus de véritables ordinateurs à eux-seuls.
La jeune génération, qui est née avec les nouvelles technologies, est de fait très à l’aise avec les innovations. Parmi elle se trouve déjà les futurs inventeurs de demain et les entrepreneurs digitaux qui déclencheront de nouvelles révolutions. Car bien évidemment, les modes de consommation continueront à évoluer, tout comme la communication ou les rapports humains.
Les générations X, Y ou Z ont toutes un rapport différent à la transformation digitale. Par conséquent, elles ont des besoins et des attentes qui ne sont pas les mêmes et les méthodes de travail doivent forcément être adaptées à chacune.
En résumé, si la transformation digitale impacte directement les produits et les services des entreprises, il ne faut pas pour autant oublier qu’elle doit aussi impacter le management qui doit s’adapter aux différentes générations de collaborateurs.
Au cœur de la révolution numérique, les entreprises doivent former leur personnel et appréhender un nouveau mode de fonctionnement pour se mettre en route vers le tout digital.

 

Article publié sur LinkedIn 

 

Laissez un commentaire