Small nick 01

Jérôme BENBIHI

Comment bien faire usage du hashtag ?

 21618286 10157049961169815 925242944 o

L’un des symboles verbales du 21ème siècle, symbole d’une génération et de l’activisme en ligne, le hashtag  "#"  est apparu le 23 août 2007 avec la publication "#barcamp" de l’entrepreneur Chris Messina sur le réseau social Twitter. En fait, Chris Messina a eu l’idée d’organiser Twitter et de rassembler les personnes évoquant les mêmes sujets via le signe dièse (« hash ») en anglais. Deux ans plus tard son idée a été officialisée par la compagnie, qui y ajoute un lien automatique. Instagram a repris l’idée, puis Facebook, en 2013, avec beaucoup moins de succès.

En quelques années le # est devenu à la mode, son utilisation s’est considérablement accru, au point qu’il commence à souffrir d'une présence excessive. Si au début le hashtag le plus tweeté avait été utilisé plus de 9.000 fois, en 2017 le hashtag le plus populaire a été utilisé plus de 300 millions de fois.  

C’est quoi un hashtag ? Il s’agit d’une phrase (sans espaces) ou un mot qui est précédé par un dièse #. Il est utilisé dans un message sur les réseaux sociaux pour identifier un mot-clé ou un sujet afin de faciliter la recherche du public sur ces mots-clés ou sujets. Sa fonction principale est donc de lier nos postes à une thématique. Les internautes utilisent aussi les hashtags pour transmettre un sentiment, poser une question ou bien introduire une contradiction directe par rapport à la teneur du tweet. 

Depuis quelques années les marques ont compris les avantages de ce symbole qui leur permet d’augmenter la notoriété et la viralité de leurs posts. Mais comme chaque outil marketing, il y a des bonnes et des mauvaises pratiques. Trouver le bon hashtag, ne pas investir tous les réseaux sociaux, ou, encore, être économe en mot-clé... font partie des bonnes pratiques à suivre.

Comme l’évoque Marie Dollé de Kantar Media, depuis l'apparition des hashtags, les pratiques ont fortement évolué : « Il y a d'abord eu l'effervescence des marques déposées avec un hashtag, puis les tentatives de Facebook et de LinkedIn, en 2013, de surfer sur la tendance des mots-clés. Sans succès." Il est donc indispensable d’utiliser le # essentiellement sur les réseaux sociaux qui portent le hashtag dans leur ADN : Twitter et Instagram. 

Ainsi, sur le réseau d'images Instagram on privilégie le "hashtag communautaire", (community hashtag). Sa fonction est de connecter des utilisateurs partageant les mêmes idées autour d'un sujet spécifique. Marie Nossereau, directrice du planning stratégique de Digitas LBI Paris, précise que les marques doivent réussir à détecter les hashtags que son audience a déjà adopté, « à l'instar de #aucalme, tout en choisissant un hashtag suffisamment inusité pour qu'il ait une chance d'être attribué à la marque. Car, plus la portée du hashtag est étroite, plus les utilisateurs sont engagés. »

Quant aux hashtags de marque (branded hashtags), à l'origine, ils correspondaient plutôt au nom de la marque, à un slogan ou à un produit. Alors que maintenant le branded hashtag est surtout utilisé pour véhiculer l'identité de la marque, promouvoir une campagne ou agréger le contenu généré par l'utilisateur (UGC). "Le nom de la marque tend à disparaître de plus en plus au profit de la "valeur d'être" de la marque, qui va donc créer des hashtags en lien avec ce qu'elle est et représente", précise Marie Dollé. Citons comme exemple Nocibé avec son #CreateurDeSourires, créé en 2016 à l'occasion de la Journée mondiale du Sourire (7 octobre). La marque a déployé une campagne à 360°, composée de plusieurs films, pour vanter son positionnement proche de la "beauté libérée" et, donc, créateur de sourires.

Enfin, les avantages du hashtag sont bien nombreux (les tweets obtiennent deux fois plus d’engagements, les moteurs de recherche comme Yahoo, Bing et Google affichent des résultats basés sur les hashtags, le hashtag a le potentiel à toucher une très grande part d'audience pour un très faible coût…) Cependant avant de l'utiliser, il est nécessaire de respecter certains éléments afin de maximiser sa dispersion.

1. Faites court et simple. Un hashtag doit être évocateur, facile à retenir. Il doit aussi avoir un sens pour votre public cible

2. Évitez de spammer. Twitter recommande de ne pas dépasser 2 # par tweet. En utiliser plus aurait de toute façon pour effet de diluer leur impact. Et vous risqueriez d’irriter, voire perdre des followers.

3. Choisissez un hashtag unique pour parler de vous. Des hashtags trop génériques ne vous serviront à rien puisque vos messages seront noyés dans la masse.

4. Vérifiez un hashtag avant de l’utiliser. Testez-le afin d’éviter d’associer votre marque à des conversations négatives.

5. Pour améliorer votre visibilité, votre présence en ligne et votre crédibilité, songez à participer à quelques chats Twitter. Ils durent généralement une heure, se concentrent sur un sujet précis et reposent sur un format de Q&A (questions & réponses).

6. Publiez aussi vos # en mode réel. Les hashtags ne sont pas réservés au seul monde digital.  N’hésitez pas à l’utiliser dans des affiches publicitaires, des flyers ou à la TV.

7. Comme pour toute interaction sur les réseaux sociaux, assurez le suivi et répondez aux internautes.

Enfin, les marques ne doivent pas hésiter à utiliser des logiciels leur permettant d'être plus stratégiques sur l'utilisation de hashtag. Hashtagify.me, par exemple, est idéal pour rechercher les hashtags les plus populaires, les tweets associés et les personnes les plus influentes pour tel ou tel hashtag. 

#avousdejouer

Laissez un commentaire