Small nick 01

Jérôme BENBIHI

Changement de téléphonie : Comment être sûr de faire le mauvais choix en 10 leçons !

 

 changementTelephonie

Arrêtons de faire n’importe quoi avec le réseau téléphonique de notre entreprise, sinon gare aux couacs ! Voici les 10 conseils à ne surtout pas suivre si vous voulez « garder la ligne ».
Dans une entreprise, la téléphonie c’est le mur porteur. Faire le mauvais choix en la matière, c’est risquer l’effondrement. Les paramètres à prendre en compte sont nombreux qu’il s’agisse du nombre de sites à équiper autant que du nombre de collaborateurs. Alors voici les 10 conseils à ne surtout pas suivre si vous voulez « garder la ligne » !

1/ Pas de cahier des charges
Pourquoi prendre le temps de préparer minutieusement votre cahier des charges en fonction des besoins précis de votre entreprise alors que rien qu’en vous regardant votre prestataire saura parfaitement ce qu’il vous faut ? Ben oui, c’est vrai ! Peu importe votre métier ou le secteur d’activité de votre entreprise, la téléphonie ça sert juste à téléphoner, non ?! La qualité des communications, l’efficacité de votre accueil téléphonique, la disponibilité de vos lignes, le service client, la flexibilité technique et financière de votre solution, l’aisance d’utilisation, la clarté des factures, l’optimisation des interfaces de gestion, est-ce vraiment si important ?

2/ Choisir une solution au hasard 
Le mieux c’est de jouer à pile ou face : pile ce sera Cloud ou Centrex, et face ce sera IPBX hébergé ou PABX. A moins que pour faire simple vous choisissiez Asterisk, car, dans tout ce charabia télécom, une solution qui porte le nom d’un parc d’attraction, c’est « fun » non ?! En résumé, le mieux c’est surtout de ne pas essayer de comprendre et de choisir au hasard. Au final ces solutions, ce sont toutes les mêmes !
Ou alors, dites simplement à votre opérateur de choisir pour vous. Il fera le bon choix puisqu’il veut ce qu’il y a de mieux pour votre entreprise, n’est-ce pas ?

3/ Meilleur prix = Meilleure solution 
A quoi bon payer plus cher si l’on peut payer moins ? Economiser ne serait-ce que quelques euros c’est énorme en comparaison des risques éventuels ! Et puis que peut-il bien arriver ? Une coupure de ligne ? Des attentes interminables ? Une hotline injoignable ? Des factures incompréhensibles ? Un surcoût démesuré en cas de solution modifiée ? Ou encore des frais d’avocat exorbitants en cas de litige ? Il n’y a vraiment pas de quoi s’inquiéter !
Et puis pourquoi s’embêter avec le contenu de l’offre ? Ce qui compte c’est le prix, non ?! Ce qui se cache derrière - liaisons, flux, postes, plateforme, interfaces, conseil, service client – ce ne sont que des détails !

4/ Le deux-en-un sinon rien
50 utilisateurs et un seul lien ADSL pour toutes les lignes téléphoniques et toutes les connections internet : quelle idée de génie, non ?! Tout fonctionnera parfaitement si tout le monde est discipliné. Alors pour appeler ou pour envoyer un mail c’est un par un et chacun son tour. Et surtout, dites à vos collaborateurs d’éviter de télécharger leurs pièces jointes s’ils veulent continuer à rester connectés. Et puis téléphoner et envoyer des mails, est-ce vraiment si important ? Si votre réseau est saturé et que vous ne pouvez plus travailler, profitez-en pour faire une sieste ou aller au ciné. Les clients comprendront, c’est sûr !

5/ Carpe diem
Pourquoi anticiper et préparer l’avenir ? A quoi bon !? Profitez plutôt du jour présent sans présager des éventuelles évolutions de votre entreprise. C’est vrai après tout que pourrait-il bien arriver ? Extension ? Déménagement ? Embauches ? Ouvertures ? Vous verrez bien le moment venu comment faire pour continuer à être opérationnels et performants dans ces nouvelles conditions et avec vos nouveaux besoins. De toute façon, un contrat ça se modifie sans problème, non ?! Vous n’êtes pas marié avec votre opérateur et si vous souhaitez rompre parce que vous ne l’aimez plus, c’est votre choix !
En un mot, carpe diem !
Et puis, si l’avenir nécessite un changement de solution, vous aviserez. Rédiger un nouveau cahier des charges, rechercher un nouveau prestataire, choisir la solution la mieux adaptée à vos nouveaux besoins, analyser les propositions de chacun, commander des lignes supplémentaires, s’équiper en fibre optique, configurer la nouvelle solution, effectuer les mises à jour, déployer la nouvelle solution sur les différents sites, former votre administrateur et vos utilisateurs : ça ne peut pas être si long que ça ?! Et si par malchance, vous n’êtes pas dans les temps, vous direz à chacun de vos employés d’utiliser son mobile pour téléphoner ou accéder à Internet. Avec une bonne connexion 3G, ça devrait marcher !

6/ Ne cherchez pas à comprendre 
Votre facture est incompréhensible ? C’est normal. Votre opérateur est tellement perfectionné que vous ne pouvez pas comprendre son langage. Peu importe, de toute façon, ce qui compte c’est le chiffre qui figure en bas à droite de la facture. Et puis, si la facture est si détaillée et si complexe c’est forcément qu’elle est précise et juste, non ?!

7/ Un grand nom c’est forcément mieux 
Dans les rayons du supermarché, vous privilégiez les produits de marque, n’est-ce pas ?! Parce que la marque est selon vous gage de qualité. Pour votre opérateur, c’est pareil ! Plus votre opérateur est connu, plus il sera efficace. Et puis, il est numéro un… Enfin c’est ce qu’il dit dans sa pub ! Mais le problème c’est qu’ils disent tous qu’ils sont les meilleurs, bizarre quand même ?
Bon, reste plus qu’à savoir quel est celui qui dit la vérité…

8/ Le Service Client ? Pour quoi faire ?
Vous avez choisi la meilleure solution donc tout ira bien ! Pourquoi choisir un prestataire qui propose un service client ? A quoi bon le juger sur sa force de réactivité en cas de problème, sa rapidité d’intervention ou encore la qualité et la proximité de ses dépanneurs en cas de bug puisque de toute façon il n’y aura ni problème ni bug, pas vrai ?!
Et puis, vos techniciens sauront certainement résoudre les éventuels dysfonctionnements eux-mêmes. Ils sauront sûrement au quotidien assurer un suivi efficace et ajuster la solution aux besoins : changer une adresse IP via le routeur, superviser des liens, configurer l’accueil téléphonique, gérer les interfaces web de gestion, former de nouveaux utilisateurs, ajouter ou déménager des postes… Ils sauront faire tout cela, non ?!

9/ Restez fidèle à votre ancien matériel !
Tant que ça marche, on ne change pas. Un ordinateur ou un poste téléphonique c’est jusqu’à la mort ! Plus assez performant, ou plus assez moderne ? Ce n’est pas grave. On ne trouve plus aucune pièce détachée sur le marché car on ne les fabrique plus ? Ce n’est pas grave. Pourvu que l’appareil marche…
Et puis, vous vous êtes toujours pris pour Mac Gyver alors, bricoleur dans l’âme, vous le réparerez vous-même ! Ou du moins, vous essaierez…

10/ S’engager ? Jamais !
On a lutté durant des années pour obtenir des forfaits sans engagement. Alors s’engager ? Jamais ! Le bonheur c’est la liberté. Le luxe, c’est pouvoir quitter sans prévenir. Faire ce que l’on veut quand on veut ! Alors, si vous n’êtes plus satisfait, vous prenez vos téléphones et vos ordinateurs dans vos valises, et vous dites bye bye opérateur ! Quoi de plus simple ?!
Bon c’est sûr que c’est un peu encombrant… Votre ancien matériel vous ne pourrez pas l’échanger contre du neuf, le revendre ou le recycler facilement.
Dernière petite chose : on s’engage à deux ! L’un envers l’autre… Si vous êtes libre de partir, votre opérateur est libre de ne pas vous répondre si vous le dérangez…

Article publié sur LinkedIn 

Laissez un commentaire