Small nick 01

Jérôme BENBIHI

Comment créer sa marque employeur ?

 

commentcreersamarqueemployeur

Selon le dernier baromètre trimestriel de Bpifrance et l'institut Coe-Rexecode, paru en mai 2018, 57 % des PME et ETI interrogées affirment manquer de talents, ce qui constitue le principal frein à leur croissance. Derrière ce sentiment se cachent des difficultés de recrutement (pour 83 % des PME- ETI) et de fidélisation (pour 42 % des PME-ETI). Pourquoi ces difficultés ?

La création d'une "marque employeur" forte est une des réponses possibles aux problèmes de recrutement. C’est elle qui permettra d’améliorer le niveau d'engagement des salariés, de réduire le turn-over et l'absentéisme. Comment devenir un employeur de choix ?

En juin 2018, Bpifrance Le Lab a publié un guide pratique - « Marque employeur » -  co-écrit avec Agnès Duroni, experte en marque employeur. Ce guide donne des conseils pour permettre aux dirigeants de déployer et de valoriser l'image de leur entreprise. Voici les éléments principaux à retenir :

Toute entreprise a une marque employeur, plus ou moins visible, plus ou moins connue, plus ou moins forte. En effet, déployer une marque employeur ne consiste pas à s'inventer une nouvelle marque, mais à développer, quelquefois à corriger ou améliorer, celle qui existe déjà. Et, la mise en place de cette démarche répond à plusieurs critères. "Concrètement, il s'agit d'appliquer le concept de marque au champ des ressources humaines. Tandis que les marques s'adressent aux clients ou aux consommateurs, la marque employeur, elle, cible les collaborateurs et les candidats" explique Agnès Duroni. De la même façon que la marque est en lien avec un ensemble d’avantages pour les clients (la promesse de valeur), la marque employeur est associée à un ensemble de bénéfices reliés à l’emploi (promesse employeur). Et, la marque employeur est d’autant plus forte que les bénéfices proposés (si possible uniques et exclusifs), sont réellement vécus à l’intérieur de l’entreprise. La marque employeur se traduit donc à travers l’interaction de 3 dimensions :

  • l’identité employeur, "C'est-à-dire sa mission, ses pratiques managériales, son secteur d'activité et ses métiers, ses expertises, ses valeurs, sa culture et, enfin, son cadre de travail"
  • l’image employeur (interne)
  • la réputation employeur (externe)

Si la marque employeur concerne principalement les candidats et les collaborateurs, elle impacte néanmoins l’ensemble des parties prenantes : les clients, le grand public, les leaders d’opinion, les investisseurs, les syndicats, les pouvoirs publics… La marque employeur nécessite une démarche structurée, la mise en place d'un ensemble d'actions RH, mais aussi de marketing et de communication mises en cohérence dans le cadre d'une stratégie globale, et non pas des « actions ponctuelles, opportunistes et décousues ». « Elle traduit une ambition humaine et ses enjeux sont au service de la stratégie business de l'entreprise. Elle doit s'inscrire dans la vision d'entreprise », explique Agnès Duroni.

En tant que démarche, la marque employeur est tout ce que l’entreprise met en œuvre pour :

  • Renforcer son attractivité auprès de ses collaborateurs-clés et des profils de candidats dont elle a le plus besoin
  • Être un lieu dans lequel les candidats et les salariés aient envie de travailler et de s’investir dans la durée

Pour développer sa marque employeur de façon durable, une entreprise doit veiller à la cohérence de ses messages en interne et en externe avec l’ensemble de ses parties.

En somme, outre fidéliser les collaborateurs et accroître le sentiment d'appartenance, la mise en place d'une marque employeur répond aussi à plusieurs autres finalités. Elle offre la possibilité de développer le bien-être dans l'entreprise, la qualité de vie au travail, et rétablir en interne un climat de confiance et de sérénité. Elle permet, en outre, de combattre une image négative, que ce soit au niveau du secteur ou du métier, et de maîtriser sa réputation.

Article publié sur LinkedIn

 

Laissez un commentaire