Small nick 01

Jérôme BENBIHI

Le Cloud : accélérateur de performances

images/Sabine_D/blog_Le_Cloud_-_accélérateur_de_performances_580.jpgJérôme BENBIHI CEO ADENIS

 

Né au début des années 2000, le cloud a aujourd’hui fait la preuve de toute l’étendue de ses compétences. Véritable arme d’optimisation en matière de coûts, d’efficacité et d’innovation, cette nouvelle technologie est devenue en 20 ans un outil indispensable dans la transformation digitale des entreprises. Pourtant certaines continuent d’hésiter à passer au cloud, craignant les nouvelles réglementations ou effrayées par des idées reçues - réelles ou fausses.

Les dirigeants de certaines entreprises se plaisent encore à se convaincre qu’ils doivent conserver leurs propres infrastructures et leurs données informatiques en interne. Mais la vérité, c’est qu’ils se voilent la face. En effet, les fournisseurs de Cloud sont parvenus à développer aujourd’hui des services à haute valeur ajoutée et triplement avantageux puisqu’ils combinent haute technologie, coût optimal et environnement sécurisé (bien plus qu’en interne !). Les géants de l’informatique, tels que Microsoft, Google, IBM, ou encore Amazon ont élargi leur offre qu’il s’agisse d’IaaS (Infrastructure as a Service), PaaS (Platform as a Service) ou SaaS (Software as a Service). Motivés par une concurrence de plus en plus large, tous investissent pour proposer toujours plus et toujours mieux autant au niveau de l’analyse des données que de la gestion des ressources collaboratives, des infrastructures digitales ou encore des nouvelles technologies de pointe comme par exemple l’intelligence artificielle.

Les fournisseurs de Cloud proposent à leurs clients un éventail de prestations : du cloud public au cloud privé, en passant par l’hybride ou le multicloud. Et chaque service bénéficie de tarifs selon l’usage. Autant de souplesse qui offrent à chaque entreprise la possibilité de monter une stratégie cloud réellement adaptée à ses besoins.

Non seulement, faire le choix de passer au Cloud peut faire baisser vos coûts opérationnels, de l’ordre de 15 à 40 %, mais l’intérêt du Cloud va bien plus loin qu’une simple économie. Tirant profit des performances de leur cloud, les services informatiques gagnent en performance.

Choisir le Cloud, c’est choisir d’externaliser ses applications et ses services dans un grand réseau virtuel qui permet de gagner de 30 à 60 % de rapidité en plus.

Choisir le Cloud, c’est tirer profit de nouvelles technologies de traitement de données sécurisées qui améliorent vos performances et amoindrissent vos risques.

Choisir le Cloud, c’est faire le choix de nouvelles méthodes de conservation des données en s’affranchissant d’un modèle d’organisation verticale.

Enfin, choisir le Cloud, c’est choisir l’innovation, les avantages d’un réseau de fibre optique et des infrastructures mises à jour tous les deux ans (contre quatre à sept ans dans les services informatiques des grandes entreprises).

Tous ces avantages cumulés permettent à l’entreprise d’accroitre ses performances informatiques de 25 à 50%. Libérées des tâches standardisées, les services informatiques des entreprises peuvent ainsi se concentrer sur le développement digital. Les banques peuvent ainsi transférer sur le Cloud la gestion de leur système de détection de fraudes ou de leurs circuits de blanchiment d’argent. Les enseignes de grande distribution peuvent, quant à elles, y transférer leurs enquêtes consommateurs.

Autre avantage : le Cloud vous donne accès à des solutions à forte valeur ajoutée issues de nouvelles technologies telles que l’intelligence artificielle ou le grid computing.

Alors, pour conclure, s’il est vrai que les grandes entreprises traditionnelles doivent souvent conserver certaines données et activités informatiques en interne, il n’en est pas moins vrai que le Cloud représente pour ces mêmes entreprises une opportunité réelle et non négligeable au niveau de l’optimisation des coûts et de l’innovation.

 

Article publié sur LinkedIn

Laissez un commentaire