Small nick 01

Jérôme BENBIHI

Téléphonie IP: choisissez la bonne connexion internet !

Téléphonie IP 580Jérôme BENBIHI CEO ADENIS

 

La mort annoncée du réseau RTC ne laisse que peu de temps aux entreprises pour effectuer leur bascule vers la téléphonie IP. Pourquoi ne pas en profiter pour faire évoluer vos pratiques et surtout prendre en compte un élément primordial : le Très Haut Débit 

Mort annoncée du RTC, naissance de la téléphonie IP

Fin progressive du RTC

Les lignes numéris et analogiques sont devenues obsolètes et donc vouées à s’éteindre. Un calendrier a été mis en place afin d’échelonner cette mort annoncée et surtout donner le temps aux entreprises de basculer vers la téléphonie IP.

♦ Depuis le 4e trimestre 2018, en métropole, toute nouvelle ligne téléphonique est installée en Voix sur IP (VOIP).

♦ Depuis le 4e trimestre 2019, les lignes Numéris et multi-lignes ne sont plus commercialisées.

♦ A partir de 2022, les lignes RTC seront progressivement migrées en IP, régions par régions.

Le réseau RTC ne s’arrêtera pas du jour au lendemain, il va s’éteindre progressivement, afin de laisser le temps aux entreprises de basculer vers le « full IP ».

Bascule vers la téléphonie sur IP

Migrer les lignes Numéris et RTC en IP n’est pas chose aisée. En effet, il ne s’agit pas d’un simple changement de protocole mais bien d’une convergence : une convergence vers la plupart des services numériques utilisés en entreprise, tels que la messagerie en ligne, la visio-conférence, les agendas partagés ou les transferts de fichiers. La migration vers le tout IP permet aussi de coupler les mobiles avec les lignes de téléphonie fixe. Vous pouvez ainsi débuter une conversation sur la première, et la poursuivre sur la seconde, ou encore recevoir vos appels sur les deux. Toutes ces fonctionnalités peuvent être regroupées en un même environnement unifié, nommé « communications unifiées ».

PBX se substitue à l’IPBX pour faire fonctionner l’ensemble de la téléphonie. Un seul suffit pour l’ensemble des sites. Pour autant, difficile de passer d’un PABX à la téléphonie IP sans avoir recours à un convertisseur RTC/IP (IAD). Alors, quitte à passer à l’IP, autant en profiter pour faire table rase du passé, en profiter pour développer l’éventail de vos solutions collaboratives et réinventer votre collaboration en interne (télétravail, bureaux mobiles, salles de visioconférence…). La bascule vers le tout IP est un véritable projet d’entreprise.

Fibre ou SDSL, peu importe du moment qu’il s’agit de Très Haut Débit

Hébergés sur le cloud, tous ces services collaboratifs nécessitent de la bande passante. Ajoutez à cela des outils métiers, et le choix du Très Haut Débit s’impose à vous.

L’ADSL est arrivée à ses limites

L’ADSL a démocratisé l’utilisation d’internet au sein des entreprises. Son coût abordable a permis à de nombreuses PME et TPE de se doter d’une connexion de qualité, suffisante pour leurs usages. En revanche, ces usages ont évolué vers plus de numérique et davantage de solutions cloud. Les besoins en débit ont donc largement augmenté. Et avec son débit réduit, l’ADSL a montré ses limites.

De plus en plus dépendantes à leurs outils numériques, les entreprises ont été forcées de reconsidérer leur connexion. Le passage au Très Haut Débit est devenu une nécessité.

SDSL, intermédiaire vers le Très Haut Débit

Le SDSL se distingue de l’ADSL à travers deux avantages :

♦ Une connexion symétrique : l’ADSL propose 20 fois plus de débit descendant que de débit ascendant tandis que le SDSL, lui, offre des débits symétriques. Ainsi, vous pouvez télécharger des données et envoyer dans le même temps des fichiers volumineux. Dans le cas de la téléphonie sur IP, la symétrie permet de conserver une même qualité en réception et en émission. Sans parler des outils collaboratifs qui, par définition, nécessitent un débit symétrique pour être efficaces.

♦ Une garantie de temps de rétablissement : la GTR garantit un délai maximum de rétablissement du lien en cas de coupure. Si les activités de votre entreprise dépendent de votre connexion, mieux vaut ne prendre aucun risque. La plupart des opérateurs s’engagent sur un délai de 4h.

En plus de ces 2 avantages, les opérateurs peuvent s’engager sur les débits annoncés, contrairement à l’ADSL. En revanche, le SDSL reste basé sur la technologie cuivre donc sur des infrastructures vieillissantes.

La fibre pour atteindre le Très Haut Débit

Si le SDSL permet de s’approcher du Très Haut Débit, la fibre reste le meilleur moyen d’y parvenir. En optant pour la fibre optique, vous pourrez atteindre des débits allant jusqu’à 10 Gb/s. Deux types de fibre s’offrent aux entreprises :

-       La fibre FTTH

La fibre FTTH est une fibre dont le débit, asymétrique, est mutualisé avec d’autres utilisateurs. Aucun engagement de débit, ni de durée de rétablissement, ne sont possibles. La fibre FTTH ressemble beaucoup à l’ADSL : son coût abordable rend le Très Haut Débit accessible à de nombreuses TPE et PME.

-       La fibre FTTO

La fibre FTTO est une fibre dédiée, elle aussi asymétrique. Elle offre une GTR et un débit garanti. Son cout est trois ou quatre fois plus élevé que celui de la fibre FTTH mais si votre connexion est cruciale pour votre activité, l’investissement est nécessaire, en particulier si vous utilisez des solutions hébergées sur le cloud.

-       La fibre noire

La meilleure offre de connectivité ! La fibre noire constitue le système de transport de données le plus sûr, robuste et rapide du marché. Vous choisissez votre débit de 10 Mbits à 10 Gbits, fibre entièrement dédiée de bout en bout. Vous interconnectez vos sites avec le data center de votre choix, tout devient possible : PRA, PCA, hébergement de vos serveurs et voip comme si vous étiez en local ! Tarif quasi identique à la fibre FTTO à condition d’être dans une zone d’égibilité.

En conclusion…

Nous sommes en transition vers le « full-IP » et la téléphonie n’y échappera pas. La mort annoncée du réseau RTC ne donne plus le choix aux entreprises : elles vont devoir faire migrer leur standard téléphonique. Cependant, il faut qu’elles y voient une opportunité plus qu’une contrainte. Elles doivent en profiter pour élaborer un véritable projet d’entreprise et engager une véritable réflexion sur la collaboration afin d’accroître la productivité de leurs collaborateurs. Et dans ce projet, la téléphonie est un bon point de départ. Toutefois, l’accès au Très Haut Débit est un élément crucial au bon fonctionnement de cette mutation. Sans essence, votre voiture n’avance pas, sans débit, la transformation de votre entreprise n’avancera pas non plus.

Article publié sur LinkedIn

Laissez un commentaire