Small nick 01

Frédéric POULALION

Le cloud en 2020

Image 1

IDC annonce que les sommes dédiées aux déploiements d'infrastructures de cloud public et de cloud privé vont continuer d’augmenter dans les prochaines années et dépasseront celles des infrastructures traditionnelles en 2020.

A savoir que le cloud public et le cloud privé managé favorisent de plus cette croissance.

Déjà en 2016, les dépenses d'infrastructure de cloud avaient augmenté de 9,2%, à 32,6 milliards de dollars. Les dépenses totales d'infrastructure ont représenté 37,2% de l'ensemble des dépenses informatiques au quatrième trimestre 2016, contre 33,4% un an auparavant.

Si en 2015 les investissements mondiaux en équipements d’infrastructure (serveurs, stockage et réseau Ethernet) consacrés au cloud représentaient un tiers des dépenses, cette année ils dépassent les 41 %, soit environ 40,1 Md$ de dépenses. IDC estime à 25 % le montant dédié au cloud public et 16,25 % au cloud privé (dans les datacenters des entreprises, « on premises », ou sous forme de cloud privé managé, « off premises »).

IDC a constaté une nette croissance des investissements consacrés au déploiement d’infrastructures de cloud public. Une augmentation estimée à 13 %. Les dépenses en serveurs, stockage et réseau pour la construction ou l’extension de clouds privés off premises devraient, quant à elles, progresser de 12 %, tandis que les dépenses en infrastructures de cloud privé on premise augmenteront de 9,6 % par rapport à 2016.

Parallèlement, les investissements dans les déploiements d’infrastructures traditionnelles devraient reculer de 4,6 %. On estime un recul constant de 3,1 % par an qui passera au-dessous des 50 % de la dépense mondiale en 2020. Selon IDC, en 2021 le budget consacré aux infrastructures traditionnelles ne pèsera plus qu’environ 46 % de la dépense mondiale. 

Toujours au niveau mondial, IDC estime une croissance rapide des investissements consacrés au réseau. Les dépenses en équipements de commutation Ethernet dédiés aux infrastructures de cloud devraient augmenter de 25,8 % sur un an, tandis que celles consacrées aux serveurs et au stockage ne progresseront que de 9,1 et 12 % respectivement.

Enfin, selon IDC les dépenses en infrastructures cloud off-premises (public ou privé) vont se multiplier à un rythme annuel estimé à 11 % pour atteindre 45,7 Md$ en 2021. Les dépenses en cloud public : 11 % par an, les dépenses au cloud privé off-premises : 11,3 % par an, et les investissements en infrastructures de cloud on-premises : 10,5 % par an.

Laissez un commentaire