Small nick 01

Jérôme BENBIHI

Retour au bureau post-télétravail

Comment répondre aux nouvelles attentes des salariés ?

iStock1212010350 texte 092021Jérôme BENBIHI CEO, ADENIS
 
 

Après plus d’un an de télétravail généralisé, les employés reviennent peu à peu au bureau. Alors oui, effectivement, la crise sanitaire a indéniablement obligé les entreprises à entamer leur transformation numérique afin de leur permettre de continuer à travailler. Mais la crise a également changé leurs mentalités et leurs attentes et, sur ce plan là, toutes les entreprises n’ont pas su - ou pu - s’adapter. Pourtant, il va bien falloir et, pour cela, accepter de modifier leurs méthodes de management.

C’est une nouvelle ère qui s’ouvre désormais dans les entreprises : l’ère du travail hybride. Tantôt à distance, tantôt en présentiel, les employés ont pris de nouvelles habitudes et ont exprimé de nouvelles attentes, il devient donc urgent pour les entreprises d’établir de nouveaux process et de nouvelles règles de travail collaboratif. Le défi principal sera d’allier productivité et bien-être au travail. Et quand on parle de bien-être, on ne parle pas juste d’un jour de télétravail par semaine ou d’une activité détente prise en charge par l’employeur. Une étude récente a mis en avant que 3 employés sur 4 souhaitaient pouvoir continuer d’allier travail en présentiel et télétravail. Seuls 6 % des salariés seraient prêts à revenir à temps plein au bureau. Ce que ces chiffres démontrent c’est que les salariés sont friands de flexibilité car, pour la plupart, ils souhaitent désormais pouvoir concilier vie professionnelle et vie personnelle et trouver le parfait équilibre entre les deux. Ces nouvelles attentes, nées de l’expérience du confinement, doivent être entendues par les entreprises si elles veulent continuer d’être attractives aux yeux de leurs employés et maintenir – voire améliorer – le niveau d’implication et de productivité de ces derniers.

Pour ce faire, les entreprises vont devoir sceller un nouveau pacte avec leurs salariés.

On vous donne trois clefs pour y parvenir :

♦ Faciliter les échanges et l’accès à l’information

Le mot d’ordre c’est : décloisonner ! Désormais, l’entreprise doit faciliter l’accès à l’information et favoriser les échanges transversaux. Pour y parvenir, il va falloir repenser le mode de stockage des informations et l’accessibilité, mais aussi promouvoir l’entraide, le partage et la transparence.

Être à l’écoute de ses employés

Pour que leurs employés améliorent leur productivité, les entreprises vont devoir répondre à leurs attentes, particulièrement en matière de conditions de travail. Si elles ne le font pas, elles risquent bien de se les mettre à dos ! Pour exemple, la récente rébellion des employés d’Apple suite à une demande de leur hiérarchie de revenir en présentiel, et perçue comme trop brutale.

Adopter un management bienveillant

Les temps ont changé ! Fini les petits chefs et les donneurs d’ordre ! Le management doit être bienveillant et flexible. Les collaborateurs doivent être responsabilisés et se sentir valorisés en tant qu’acteurs et pas seulement comme de simples exécutants. Pour cela, les entreprises vont devoir adopter une communication transversale, multiplier les débriefs et favoriser la formation continue.

Une fois ce nouveau pacte scellé, la bonne marche de l’entreprise reposera désormais sur l’ensemble des collaborateurs. Les enjeux seront alors nombreux : partage de l’information, échanges transversaux, conditions de travail améliorées, nouvelles méthodes de management… Et aucun de ces enjeux ne devra être négligé si l’entreprise veut perdurer.

Article publié sur LinkedIn

 

Laissez un commentaire